La jeune femme à la mer

GÉNÉRIQUE

Sans titre (1)Livre photographique. Ce livre relate l’histoire de ma rencontre photographique avec la rameuse océanique Mylène Paquette. Version privée offerte à Mylène en souvenir de ses passages à Halifax et à Lorient en l’année 2013.  Édition revue et corrigée en 2015.  Textes et photographies: Paul Picard. Édition imprimée de luxe, grand format paysage 33 X 28 cm, 188 pages et 135 photographies originales.

CONTENU

Si l’expression un homme ou une femme à la mer se veut avant tout d’exprimer la détresse, LA JEUNE FEMME À LA MER est plutôt un regard photographique pour exprimer mon admiration et ma fascination pour Mylène Paquette lors de la préparation et de la concrétisation de son rêve, traverser l’océan Atlantique Nord en solo pour se rendre à Lorient en France dans son vaisseau océanique à rames, le Hermel.

Le regard que je porte n’est pas un regard documentaire sur les faits ou événements, mais un regard personnel.  La présente version se veut une sélection de mes meilleures photographies afin de partager les moments les plus marquants dont j’ai été témoin lors de mes séjours à Halifax et à Lorient en cette année 2013.  Bien que mes photographies se rapportent principalement à Mylène, elles n’osent ignorer les membres de sa famille et de son équipe au sol qui ont tous gravité autour de la navigatrice.

DSC_0095 (1)
Le Hermel en attente, au matin du grand départ, Halifax, 06 juillet 2013

AVANT-PROPOS

Crédit photo: Jocelyne Bellemare Paquette
Crédit: Jocelyne Bellemare Paquette

En juin 2013, lorsque je me suis présenté à Halifax, je ne connaissais pratiquement rien de Mylène Paquette.  Je l’avais vue à la télévision, j’avais visité son site Web, j’avais regardé ses photographies et visionné ses vidéos et, de toute évidence, moi qui étais tombé sous le charme de cette navigatrice, je considérais tout ça nettement insuffisant.  Et je me suis dit que si Mylène Paquette avait ce grand rêve fou d’aller rejoindre seule un océan, combien était petit mon rêve de me rendre en Nouvelle-Écosse expressément à sa rencontre? Et la vie offre souvent de grandes surprises.  Non seulement je l’ai rencontrée et je lui ai proposé mon regard photographique, mais je suis resté à ses côtés et aux côtés des membres de sa famille et de son équipe au sol pendant quinze jours durant.  Et en novembre suivant, je me suis rendu en Bretagne pour accueillir la rameuse et partager son séjour à Lorient avec les siens.

DSC_0532
Les visages de Lorient de Xavier Dubois

Sur un grand mur extérieur de la Cité de la Voile Éric Tabarly à Lorient, là où la rameuse a complété son odyssée, figure la fresque LES VISAGES DE LORIENT, oeuvre artistique réalisée par le photographe Xavier Dubois et les équipes de BVC Organisation.  Un portrait géant de ce navigateur français constitué à lui seul de milliers de visages de Lorientais.  Et quand Mylène mentionne que son projet est le projet de tous ses supporteurs, je me sens à l’image de l’un de ces visages dans mon aventure auprès de la navigatrice et de son équipe.  Parmi les milliers de supporteurs qui ont apporté leur soutien et ont suivi l’odyssée de  la navigatrice, je fus non seulement une parcelle de ce regard, mais j’ai eu le plaisir et le bonheur de l’être, pour un certain temps, aux premiers rangs.  J’en reconnais le privilège.  Puisse mon ouvrage être à Mylène et les siens la manifestation de ma reconnaissance.

MYLÈNE PAQUETTE, UNE AVENTURIÈRE

Mylène Paquette est une aventurière.  C’est vers la fin de sa vingtaine qu’elle découvre les plaisirs de la navigation.  Et, en parcourant le Net, elle est fascinée par le sport méconnu qu’elle y découvre, la rame océanique.

Mylène Paquette, Halifax, juin 2013
Mylène Paquette, Halifax, juin 2013

Si dans un premier temps, en janvier 2010, elle traverse à la rame l’océan Atlantique Sud, du Maroc à la Barbade, elle le fait en équipe où elle partage la tâche avec cinq garçons.  Et à l’été 2011, après avoir acquis sa propre embarcation, elle descend seule le fleuve Saint-Laurent, de Montréal jusqu’aux Îles-de-la-Madeleine.

C’est à l’été 2013 qu’elle se lance dans sa plus grande aventure, traverser l’océan Atlantique Nord, en solo, pour se rendre de Halifax, au Canada, à Lorient, en France,  dans son vaisseau à rames, le Hermel.

Depuis son retour d’odyssée, Mylène multiplie les entrevues et les conférences.  Et au mois de novembre 2014, elle publie son premier livre DÉPASSER L’HORIZON aux Éditions La Presse.  Pour en connaître davantage sur Mylène Paquette.

IN MEMORIAM

La mise à l’eau du Hermel par Hermel Lavoie, l’homme derrière la Traversée, Halifax 2013

DISPONIBILITÉ DU LIVRE

L’édition du livre LA JEUNE FEMME À LA MER est une édition privée et à tirage limité et n’est pas accessible au grand public.